Skinceuticals C E Ferulic ou le luxe nécessaire



Je vous ai manqué ? Vous, oui !

Il faut que je vous fasse part d’une belle rencontre cosmétique  : le sérum-huile antioxydant C E FERULIC de Skinceuticals.
Je ne pensais pas devenir accro à un produit de ce type mais je suis officiellement convaincue !
Je ne connaissais pas très bien cette marque qui est un peu trop chère pour ma bourse (pourtant généreuse quand il s’agit de contribuer au CA de Sephora!). Mais comment résister quand on reçoit un produit pareil en cadeau ? *coeur avec les doigts*

Le hasard faisant particulièrement bien les choses, j’ai reçu ce beau cadeau juste avant de partir en vacances, le moment idéal pour mettre à l’épreuve ses (nombreuses!) promesses. C’est mon côté St Thomas qui ressort 😉
La formule contient la plus haute concentration de vitamines C, E et d’acide férulique (pas de panique, les acides sont nos amis!) dans une combinaison à priori unique sur le marché. J’ai vu beaucoup de produits anti-oxydants avec ce type d’actifs mais pas d’autres produits les associant.
Sa galénique est aussi très originale et agréable à porter, elle est décrite comme un sérum mais je la trouve plus proche d’une huile micronisée car elle est plus visqueuse qu’un sérum sans être ni aqueuse ni crémeuse. Elle pénètre vite, parfois un poil trop d’ailleurs car avec 5 gouttes (la dose maximale recommandée), il arrive que je sois à court au niveau de mon cou. Je conseille de laisser passer 5 bonnes minutes avant d’ajouter sa crème de jour par dessus, le temps de bien laisser la peau « boire » le produit.
Je n’étais pas non plus destinée à aimer une formule huileuse avec ma peau mixte-ambiance boule à facettes mais c’est vraiment un petit bijou technologique. Les huiles micronisées sont les nouvelles nées des laboratoires, des huiles dont les molécules ont été réduites en taille et en masse pour leur permettre de mieux pénétrer dans la peau et de se frayer un chemin jusqu’à nos petites cellules. A ce sujet, un article passionnant sur la révolution des huiles (cheveux, visage, corps) dans le VOTRE BEAUTE de Novembre.
Je suis aussi fan de son conditionnement qui parle à ma fibre de petit chimiste : une jolie bouteille ambrée en verre, qui évoque bien les apothicaires et leurs bocaux, et une pipette de verre pour doser dans sa paume les gouttes précieuses dont on a besoin. On le voit, on y croit. 
Sa destination originale est plutôt pour les peaux matures ou en prévention anti-âge pour ralentir le vieillissement dû aux agressions extérieures (pollution, UV…). Je ne suis donc pas exactement dans la cible avec ma peau de pêche sans rides (plus humble tu m’appelles).
Mais je suis super emballée par tout produit qui promet une protection environnementale en profondeur de ma peau. Encore plus, quand on me promet que le sérum reste actif pendant 72H, il s’accroche face aux frottements, aux baignades et même au lavage !
Bon, en soi, je ne suis pas ultra-convaincue par les promesses 10 000 heures, ça me fait plus penser à du déodorant pour mecs qu’à un soin de pointe pour la peau, mais j’apprécie le bénéfice d’un produit qui continue de faire son oeuvre même quand la peau est mise à rude épreuve par les baignades, la sueur, la pollution, etc.
Bref, c’était le compagnon tout désigné de mes vacances où ma frimousse allait se cogner UV, sel, chlore, vent, sable, dégoulinades de Nutella
Et en effet, pas de meilleur allié face au soleil : le sérum marche en tandem avec les filtres solaires pour mieux protéger la peau et aider à lutter contre les inflammations causées par les UVA et UVB. Il offre une photo-protection 8 fois supérieure à celle de la peau, donc imaginez un peu ce que ça donne couplé avec ma crème SPF 30 à spectre large (Dermalogica) ou ma crème solaire visage soleil tropique (Esthéderm)… A MOI LE BRONZAGE DE RÊVE QUI DURE!

Et oui, il a tenu ses promesses, très largement ! Je suis rentrée bronzée (fait rare, j’envisage l’érection d’une statue sur mon balcon pour commémorer l’événement) et mon bronzage a tenu 2 semaines face à la grisaille parisienne.

Et oui, je continue de le porter avec assiduité sous ma crème de jour, et je compte pas arrêter.

Le seul problème ce sera le plan de financement à établir avec ma banque quand le moment viendra d’acheter la prochaine bouteille. :/

 

Sharing is caring :

Leave a Comment