L’ABC des BB, CC, et DD creams



Toi, là-bas, oui, toi ! Je suis sûre que tu as beaucoup entendu parler des BB, CC et même DD crèmes. Ohé, ne me dis pas non, tu as bien une vague idée, non? Selon mes sources bien informées, ça se mettrait sur le visage et ça serait mieux qu’une crème et presque aussi bien que du fond de teint. Pourquoi ? Mystère et boules de geishas gomme!
Alors, on va reprendre ça du début parce que c’est pas simple cette affaire. Déjà, pourquoi BB, CC et DD ? Ca a été inventé par un bègue? C’est une nouvelle méthode de lecture pour le CP?
Que nenni mon amie, c’est de l’english vois-tu. BB pour Blemish Balm (baume contre les imperfections), CC pour Colour Control ou Colour Corrective (ça dépend, ça dépasse mais en gros « crème colorielle correctrice ») et enfin, DD pour Daily Defense (soin de défense quotidienne – et non, ce n’est pas un art martial, juste un anti-âge tout terrain). C’est pas qu’on n’aime pas le français, mais l’english ça marche much mieux dans le marketing. C’est international, tu vois?

Teintes disponibles BB crème Clinique (crédit photo : feminiweb.com)

Teintes disponibles BB crème Clinique (crédit photo : feminiweb.com)

Bon trève de mauvaises plaisantries et de jeux de mots grivois, la génèse de BB cream c’était en Allemagne, où les dermatologues la prescrivaient pour aider au traitement des problèmes de peau tout en apportant le confort d’une bonne hydratation et d’une couvrance légère. Mais le phénomène est surtout venu de la Corée. Là-bas, le teint est une obsession et sa pureté un enjeu de féminité. Plutôt poupée de porcelaine que poupée barbie, donc pas question de jouer sur le registre ravalement de façade et on camoufle les imperfections en ayant la patoune légère. D’où pléthore de marques qui se lancent et s’exportent (Erborian en particulier, une valeur sûre) en Europe. Ont suivi, en surfant allégrement sur l’engouement BB cream, les CC et les DD qui sont moins des innovations sur le principe de base que des nouvelles galéniques de crèmes avec des propriétés plus ou moins similaires.
Pour faire simple, ce sont tous des produits polyvalents ayant pour objectif un effet belle peau en plus d’hydrater ou de traiter la peau :

La BB cream est une crème de jour teintée, plus ou moins épaisse selon les marques (Erborian et Clinique sont assez épaisses, L’Oréal Paris est plutôt liquide) avec un degré de couvrance variable. Elle permet d’une bonne hydratation de la peau, une uniformisation du teint et pour la plupart une protection contre les UV (indice 25 en moyenne) . S’il sagit de couvrir des imperfections sévères, une BB crème sera probablement insuffisante, mais si vous êtes après un teint plus lumineux et simplement unifié (petites rougeurs, petits boutons couverts…) c’est une bonne alternative au fond de teint. A l’origine, elle était surtout considérée comme une base pour avoir une « toile » parfaite sur laquelle travailler le maquillage du teint. Depuis, elle a été un peu boostée et la couvrance de certaines permet de l’utiliser seule. En particulier en été quand on a pas envie d’avoir la peau saturée de maquillage et collante au bout de deux heures. Ma préférée : la Clinique Base Protectrice Quotidienne Anti-Age SPF 30. Je l’utilise en été à la place de mon fond de teint compact, je la fixe avec un peu de poudre libre pour matifier et roule ma poule. A remettre au cours de la journée, surtout en cas d’exposition (rosé en terrasse pour ne citer que lui…). Elle ne remplace pas une vraie protection solaire visage pour autant!

La CC cream – je n’en ai jamais utilisée. Mais, d’après Votre Beauté et autres magazines que je suis régulièrement, c’est une crème perfectrice de teint. Elle corrige tous les défauts chromatiques : tâches brunes, rougeurs, teint gris, etc. Il existe différentes couleurs de crème pour correspondre au mieux à votre besoin coloriel, par exemple : une base verte pour corriger les rougeurs. Elle peut s’employer seule car elle offre une meilleure couvrance pour uniformiser les dischromies du teint ou comme base avant l’application d’un produit de maquillage. Au delà de son action beauté, elle offre des bénéfices de réparation de la peau grâce à des actifs apaisants (rougeurs) et anti-UV. Certaines sont aussi anti-rides.

La DD cream – là encore, pas encore utilisée-  est avant tout un soin. Plus qu’un couteau-suisse beauté avec des vertus traitantes, c’est un anti-âge et un hydratant de compétition. Généralement peu couvrante, elle sert essentiellement de base avant le maquillage. Elle cumule souvent plusieurs actifs anti-radicalaires (cause du vieillissement cutané) comme des anti-oxydants ou de l’acide hyaluronique ainsi que des filtres SPF importants.

Pour récapituler : si vous êtes en quête d’une crème polyvalente pour un effet « belle peau » naturel, il faut miser sur les BB ou les CC dépendant de votre besoin de correction. Les textures et les galéniques se ressemblent beaucoup donc le mieux est encore de tester pour trouver la référence qui vous correspond le mieux. Attention aux peaux grasses : ni l’une ni l’autre n’a de réel pouvoir matifiant!
Et si vous souhaitez un anti-âge un peu musclé qui travaille sous votre fond de teint, c’est sur la DD qu’il faut foncer.

Alors, votre ordonnance beauté ça sera BB, CC ou DD ?

Sharing is caring :

3 Comment

  1. Après être tombée dans la BB Crème, je me suis laissé séduire pas la CC…. Mais sans grande conviction. Elle m’a collé des boutons ! Trop riche pour ma peau sensible. Du coup je retourne aux bon vieux basique : poudre et terracota.
    Bisous poulette

  2. Hello Marianne!

    Tu devrais tester la BB Crème Sublimist de L’Oréal, c’est pas dans le maquillage mais dans les soins. Elle est super. Je rajoute du FDT pour certaines zones après (contour yeux + imperfections).
    Autrement, j’aime bien le nom de ton site, petite référence à Julien Sorel, c’est top!

    A +

    • Hello Amandine !
      Merci du conseil, je jetterai un oeil cet été quand je relancerai mon petit benchmark BB crèmes 🙂
      Bonne journée !

Leave a Comment