Kézako le vernis semi-permanent ?



Vous l’aurez sans doute deviné, mais je suis un peu une dingo du vernis à ongles. Je les collectionne, j’aime les sortir et les admirer (et les renifler aussi, mais chut).
Mais comme vous toutes, ne niez pas, je vous vois vous savez, je n’ai pas la patience d’appliquer à la lettre le protocole idéal du limage + repousse-cuticules + base + vernis + top-coat tous les 3 jours. Car, arrêtons un peu de mentir, à moins de vivre comme une princesse sans bras, si tu te sers de tes mains, ton vernis dure 3 jours max. Et celles qui me jurent sur la tête de leur chaton que pas-du-tout-t’es-juste-pas-soigneuse, je les mets au défi de sortir leurs clés de leur sac à main sans s’accrocher un ongle ou même de remonter un zip.
Bref, je vis dans une frustration constante : soit je prends l’heure nécessaire au rituel verniesque et je deviens assoiffée de sang deux heures après quand mon ongle ripe sur ma fermeture éclair et qu’un joli morceau de vernis saute ou que mon drap se l’est joué décalcomanie et que j’ai des plis partout à la surface. Soit je me contente de mettre une base traitante pour avoir l’ongle brillant à défaut d’être beau et je jalouse toutes les femmes vernies que je croise. Un lose-lose total car quoiqu’il arrive je ne suis jamais satisfaite, et mes boîtes de vernis (oui, c’est un pluriel, j’en ai plus d’une, et non je ne suis pas folle) se languissent dans ma salle de bain.

Viens jouer avec nous! Ne nous laisse pas dans le noir tous seuls !

Viens jouer avec nous! Ne nous laisse pas dans le noir tous seuls !

Du coup, quand j’ai entendu parler du vernis semi-permanent proposé par Shellac, je me suis ruée dans le nail bar le plus proche de chez moi. Et délestée de 50€ (et ouais, ça fait mal) j’ai admiré ma french manucure parfaite pendant 10 jours. C’était l’été 2012. Depuis, le semi-permanent s’est démocratisé, notamment avec OPI et ses nail bars Culture of Color qui proposent le « gel color » (leur équivalent) pour 36€ avec une palette extrêmement large de couleurs (dont mes préférées Roméo&Juliette, Peace, Love &OPI et Everymonth is Oktoberfest).
Quelle que soit la marque, le processus est le même : une base + un vernis + un top-coat qui se présentent comme des vernis classiques, à peine un peu plus épais, et qui catalysent entre 35 et 60 secondes sous une lampe UV. Et non, tu ne vas pas bronzer des mains, t’inquiète paupiette.
A condition d’avoir été bien appliqué et d’y avoir consacré le temps nécessaire, notamment pour « border » l’ongle et s’assurer que le vernis va bien jusqu’au bout de l’ongle, on peut tenir jusqu’à 10 jours sur les mains (dans mon cas, plus selon certaines) et facilement 3 semaines sur les pieds avec un résultat parfait. Brillance totale, résistance aux chocs et aux accrocs (tremblez zips, vous ne ruinerez plus mes manucures !) et couleur ultra juicy. Personnellement, j’opte toujours pour des versions pailletés qui permettent de vrai jeu de lumière. Si cela vous intéresse, n’hésitez pas à demander à la manucure de bien border l’ongle car les vernis pailletés se rétractent plus et on a vite fait d’avoir un petit filet blanc au bout de l’ongle. Et en cadeau bonux, quand la manucure est finie (compter environ 45 minutes), tu peux puiser allégrement dans ton sac, te curer le nez, bref VIVRE sans crainte, le vernis est absolument et totalement sec.
Tu veux que je te parle résultat ? Tu veux de la preuve ? Voici à quoi ça ressemble à J+7 : zéro accroc, zéro écaille et brillance au top.
IMG_20140302_142842
Alors, je le sais, tu te demandes : d’accord t’es bien mignonne avec tes histoires mais pourquoi tout le monde n’utilise pas ça alors si c’est si parfait-méga-ouf-délire, hein ?
Ben, primo parce que c’est quand même cher. J’adore aller faire une manucure et je suis prête à payer 36€ tous les mois pour entendre les nanas discuter chiffons à côté de moi et siroter un café pendant qu’on me dorlote. Mais à chacun ses priorités !
Deuzio, parce que ce n’est pas sans risque pour l’ongle malgré ce qu’en disent les professionnelles. L’ongle reste recouvert par une couche complétement hermétique, il ne respire pas et peut à terme moins bien pousser et s’affaiblir avec à la clé dédoublement, jaunissement et fragilité. S’y ajoute un processus de dépose assez agressif : le bain d’acétone (je vous le déconseille vivement car il dessèche sévèrement la peau autour de l’ongle en plus d’abimer l’ongle en lui-même) ou la papillote d’acétone (le meilleur de deux maux car au moins l’acétone ne touche que l’ongle). La plupart du temps, la papillote d’acétone fait bien son boulot et le gel s’effrite tout seul laissant l’ongle nu, parfois ça marche moins bien et il faut gratter avec une spatule au risque de retirer la première couche cornée de l’ongle ce qui l’abîme beaucoup.
Je ne parle même pas des warriors qui arrachent le vernis semi-permanent quand il commence à se soulever ou à s’enlever. Je l’ai fait, et c’est une erreur monumentale. J’ai mis plus d’un mois à récupérer des ongles normaux après leur avoir fait subir ce traitement de choc.
Tout ça pour dire quoi ? Tout simplement que j’adore le vernis semi-permanent mais qu’il faut y aller mollo. Une fois par mois, pas plus avec une vraie semaine de récupération après la dépose. C’est-à-dire, pas de vernis sauf une petite base vitaminée (Nailtiques étant ma préférée) et de la crème à gogo. Huile pour cuticules en option mais vivement recommandée !
Votre shopping joli mimines post vernis semi permanent :

Huile pour cuticules à masser devant la télé, dans le métro, bref quand vous ne savez pas quoi faire de vos mains : OPI Avoplex stylo-pinceau pour appliquer l’huile avec précision, Manucurist L’huile au Miel (attention, la bouteille est très peu nomade, c’est dommage) ou encore le Baume soin cuticules Badger Balm  (Cuticle Care Balm)

Crème hydratante pour mains et ongles comme la Crème Abricot Dior  (la rolls-royce de l’ongle à l’odeur divine), Vichy Nutriextra (un beurre ultra-hydratant recommandé quand on se lave beaucoup les mains), la crème Yu-Be (naturelle et non testée sur les animaux), OPI Avojuice (texture ultra-fluide pour une pénétration express) ou Durance en Provence Crème Belles Mains (un sillage de lavande et une texture doudou qui fait reculer le froid)

Alors, on se laisse tenter par le semi-permanent ? Racontez-moi tout…

Sharing is caring :

Leave a Comment