J’ai mis de l’houuuile sur mon visage, ça l’a fait riiiiireuh!



Big-up Dalida, je pense à toi à chaque fois que je mets du noir sur mes yeux et de l’or dans mes cheveux (enfin, de l’huile qui sort d’une bouteille dorée, alors on va pas chipoter).
Aujourd’hui, j’attaque le vaste programme des billets sur le soin de la peau et je veux vous parler du 1er step de ma routine « mille-feuille » quotidienne. Comme je l’expliquais ici, chaque soir je me démaquille avec un soin maniaque. Quelque soit l’heure, mon taux d’alcoolémie ou mon flemmitudomètre, je m’en tiens à un produit absolument essentiel : mon huile démaquillante. Quitte à ensuite faire l’impasse sur le tonique, le sérum voire même le contour des yeux (vas-y jette moi la première pierre Pierre, me fais pas croire que tu n’as jamais été te coucher sans te laver les dents!)
Et là, petit malinois, tu me dis : attends je rêve, t’as la peau grasse comme une frite de chez McDo et tu te mets de l’huile sur ta tronche? Tu nous prendrais pas un peu pour des jambons par hasard ?
Mais non, mais non. Tout d’abord, il faut savoir que le meilleur agent pour éliminer un corps gras, c’est un autre corps gras. Le sébum de la peau n’étant pas soluble dans l’eau, il est en revanche efficacement éliminé par l’action mécanique de tes douces mimines massant de l’huile sur tout ton visage puis par un rinçage soigneux (pas tchouk-tchouk hein! faut prendre le temps et utiliser un gant de toilette dans l’idéal). De plus, si vous utilisez du maquillage waterproof ou très couvrant, vous avez déjà dû être confrontées à de sacrés difficultés pour tout enlever. Considérant que la peau n’est propre que quand le coton imbibé d’agent démaquillant (solution micellaire, lait démaquillant, lotion, c’est toi qui choisis baby) ressort IMMACULE après passage sur votre peau, j’ai lâché l’affaire de la solution micellaire depuis belle lurette. Avec une moyenne de 20 cotons à démaquiller imbibés par démaquillage, et plusieurs longues minutes à me frotter la peau très fragile des yeux au risque de me provoquer des gonflements de la paupière (sexy lady) et des réactions allergiques (lapin myxomatique), j’ai décidé de partir en quête du démaquillant miracle qui marcherait vite, bien et sans m’exploser les yeux.
Echec cuisant avec le lait démaquillant qui ne convient pas du tout à ma peau grasse et me laisse un film très désagréable sur la peau avec à la clé des petits boutons au réveil (la revanche du retour de la sexy lady).
C’est au final grâce à Monsieur que j’ai mis fin à cette longue recherche. Monsieur me connaissant comme sa poche, il sait bien qu’il me fera plaisir en passant au duty-free quand il part en voyage (enfin, il sait surtout que sinon je vais bouder en mode émeute) et un jour, par hasard, il m’a ramené le graal.
Cette petite merveille c’est la Gelée Fondante Démaquillante de Clarins (2) (environ 25€), une galénique extraordinaire qui me faisait chavirer tous les soirs. Ca se présente comme une gelée, un gel un peu plus liquide, de couleur rose-pêche qui se transforme en huile sous l’action mécanique du massage sur le visage. L’huile devient chaude et élimine le sébum, le mascara même tenace, le rouge à lèvres, etc. Ensuite, au rinçage, l’huile devient presque aqueuse et se transforme en lait. Une fois bien rincée, la peau est propre, fraiche, nette avec aucun film gras ou collant.
Une fois cette découverte faite, j’ai lu beaucoup d’articles sur la pratique du démaquillage à l’huile qui est monnaie courante dans le Maghreb mais aussi en Asie. L’huile pure d’Argan a des propriétés astringentes (étonnant, non?) et aide à lutter contre les problèmes des peaux acnéiques mais sensibles. L’huile d’onagre a des vertus anti-âge. On peut même se démaquiller à l’huile d’olive (faut juste supporter l’odeur).
Ca fait maintenant plusieurs années que je pratique et j’ai essayé plusieurs produits plutôt performants. L’huile Douceur Démaquillante Express de Dior (1) est une valeur sûre au parfum délicieux mais son prix est assez prohibitif.
Pour les bourses restreintes, la Super Huile Démaquillante de  Sephora (3) est extrêmement efficace même si l’expérience du rinçage est plus laborieuse qu’avec Clarins ou Dior, l’huile ne se transformant pas vraiment en lait, le rinçage prend beaucoup de temps et parfois reste la sensation d’un film collant qui me déplait beaucoup.
A ce jour, j’utilise la meilleure huile que j’ai eu l’occasion de tester : l’Huile démaquillante douce purifiante de Shu Uemura (4). Je l’ai découverte à Singapour et j’en suis accro! Elle sent bon la fleur de cerisier et affine vraiment le grain de peau. Elle revendique des propriétés apaisantes, équilibrante et agirait comme un vrai bouclier contre la pollution à long-terme. Je ne saurais trop dire si c’est le cas, ou si les améliorations que j’observe sont imputables à ma routine globale. En revanche, vrai bonus observable, elle nourrit profondément mes cils quand je me démaquille les yeux et depuis que je l’utilise j’ai une frange de cils beaucoup plus dense et longue. Fini les cils qui restent dans le coton, fini les petits poils de rien du tout. Au point que certains collègues m’ont demandé si je portais des faux-cils 😉 ! Si vous vous laissez tenter, je vous conseille d’utiliser l’équivalent d’une seule pression du bouchon d’huile pour nettoyer la peau, si vous suivez les recommandations (3 à 4 pressions), le rinçage est très laborieux et le produit file à une allure folle (et à 40€ la bouteille, ça fait mal là où je m’assois). La gamme d’huiles démaquillantes Shu Uemura convient pour tous les types de peaux, même matures et très sensibles, avec 4 huiles différentes selon les besoins de chaque peau.
Et attention, minute girly-bobo-je-suis-une-privilégiée-moi-madame, Shu Uemura fait régulièrement des partenariats créatifs avec des designers célèbres pour redessiner leurs bouteilles. Souvent, des designers japonais mais parfois, des designers européens comme très récemment Karl Lagerfeld. J’avoue j’ai eu trèèèès envie de m’en acheter une, mais j’ai résisté (ma CB aurait fondu, c’était mon seul garde-fou).
255-2001548-F2173800_M
Alors quand est-ce que vous vous lancez dans l’houuuuuile sur le visage ?

Sharing is caring :

Leave a Comment