Et le Nawak d’or de la semaine revient à…



… deux articles lus aujourd’hui même qui m’ont un peu fait bouillir le sang.

Le 1er, publié dans ELLE, relaye l’initiative insolite et  carrément what-the-phoque de la marque, ô combien accessible et représentative de la féminité actuelle, American Apparel. A savoir, une vitrine de mannequins en sous-vêtements avec une toison pubienne très apparente. Bien, bien, bien, quelqu’un peut-il m’expliquer l’intérêt?
– Ben, de faire la promotion des sous-vêtements transparents, tiens banane! So chic quoi. Tu ne comprends rien à la mode.
– Ah mais oui, bien sûr, suis-je sotte… Mais quand même, un détail me turlupine mon méninge : pourquoi en faire un article? C’est pas un peu le « qui-s’en-fout-du-jour? » les culottes transparentes?
– Dios mio, mais mon enfant, lis-tu seulement la presse féminine? Ne sais-tu pas que LE débat chaud bouillant du moment c’est LE RETOUR DU POIL ?! Tu vis sur quelle planète au juste? C’est pas la culotte l’enjeu c’est le poil apparent!
– Ah ben nan, vous m’excuserez, mais j’ai pas dû tout bien lire.
-Pourtant, Cameron Diaz vient de sortir un livre, The Body Book, où elle fustige l’épilation ticket de métro (aussi appelé épilation américaine, ah ironie quand tu nous tiens). C’est le retour au naturel quoi!
Bref, le grand débat du poil ne fait que commencer et il parait que les 80’s reviennent en force (je n’ai pas compris le rapport entre poils en délire et les années 80 mais à l’evidence à la rédac’ de ELLE c’est une évidence). J’ai une proposition radicale  à formuler : le retour au naturel où les femmes seraient naturelles. Truc de ouf, elles auraient le droit de faire ce qu’elles veulent en fait et on leur foutrait la paix. Révolutionnaire quoi!

264

Et le 2ème, Nawak d’Or de la semaine, revient à un article ma-gi-que lu ce matin dans Metronews. Un article de haute investigation avec une journaliste qui a pris des risques et raconte son aventure. Deux mois en se lavant sans utiliser de shampoing ni de savon. En deux mots, elle se douche à l’eau seulement, se lave les mains au savon quand il faut et utilise encore du dentifrice. En soi, pourquoi pas, y’a ceux qui arrêtent le déo du commerce (tu la sens l’ombre du cancer de l’aisselle qui plâne au dessous de ta tête ou pas?), maintenant il y aura ceux qui se passent de savon. L’argument étant que c’est plein de substances chimiques néfastes à la peau. Certes, on peut ne pas avoir envie de s’enduire généreusement de silicone, parabens, phtalates et autres joyeusetés qui font le savon odorant et moussant. (Big up à toi mon Dop Pêche-Abricot qui mousse à balle et sent bon jusque dans le salon). Et la mode est au naturel, à la minimisation des substances chimiques allergènes et/ou pathogènes. Et oui, certes, la mode est un perpetuel recommencement. Mais si on pouvait éviter de retourner à la Cour de Versailles avec ses pratiques d’un autre âge comme la toilette sèche (changer jusqu’à 8 fois de vêtements par jour et laver le vêtement plutôt que la peau), ça serait bien aussi, non ?
Bref, soit c’est moi qui suis à la ramasse, soit il y a un monde entre décider de choisir des alternatives naturelles (savon de marseille, savon d’Alep, voire même le savon SANS savon) et renoncer au savon de façon absolue et définitive. Parce que je veux bien qu’on m’explique comment on élimine la pollution, le sébum et les déchets cutanés à l’eau claire (déjà l’eau claire en ville, parlons-en!) ? Sachant que le gras est hydrophobe (physique-chimie de 5ème, le retouuur), j’ai du mal à visualiser comment l’amas de sébum (donc de gras) va magiquement se dissiper si on se passe juste à l’eau. Allez y essayez de nettoyer une main avec de l’huile d’olive avec de l’eau, on va rire. Le retour au naturel je veux bien mais faudrait pas nous prendre pour des jambons non plus.

Et voili, voilou. Et vous, c’était quoi  votre Nawak de la semaine ?

Sharing is caring :

4 Comment

  1. Le retour du pwaaaal ca laisse présager d’un ete over-glamour !
    Et merde, avec mes séances de laser je ne serai pas a la mode……
    Au fait tu devais pas passer chez moi ce soir ? Histoire de shampoing toussa…

    • désolée!!! je suis sortie tard du boulot nous sommes partis dîner directement. Je passe chez toi demain sans faute à l’heure qui t’arrange bisous

  2. Oui ! retournons tous vivre dans les arbres!

Leave a Comment