Bienvenue dans le futur avec Cinetic de Carita



Vous allez vous dire, « quoi encore ?! elle passe sa vie chez les masseurs cette veinarde ou quoi ? », et je ne pourrais qu’être d’accord avec vous ! J’ai une chance de coc.., euh chéri on peut se parler deux secondes ?!
J’ai été invitée à tester un nouveau salon de soins esthétiques par mon beau-père, et c’était un chouette cadeau !
Puisque l’idée était de tester quelque chose que je ne connais pas et que je ne ferai pas spontanément, je me suis laissée séduire par mon premier soin du visage. Comprenez bien, mes 26 ans et mes premières rides m’attendent au coin, dès que mes 25 ans et mes derniers boutons me lâchent la grappe, ils vont me tomber dessus comme une averse sur une paire de ballerines neuves, donc je me prépare.
J’ai essayé le soin Pureté de Papaye de Carita qui dure 1h30 (1h30 qui vous font comprendre Einstein en un clin d’oeil: clairement le temps est relatif, 90 minutes ça peut être abominablement long (queue de la sécu et salle d’attente du médecin, je pense à vous mes louloutes) mais là c’est incroyablement rapide!). C’était… GENIAL !
Je ne savais pas ce que le soin incluait, je m’attendais à un banal nettoyage de peau suivi d’un massage pour activer la circulation sanguine. J’avais tellement tort. J’ai été gommée, massée, caressée et ahem… électrifiée ?
Le soin démarre de façon consensuelle, un gommage avec une pâte très aromatique qui s’effrite avec toutes nos peaux mortes sous l’effet d’un massage. Ensuite massage et application de soins. Jusque là, point de surprise. Puis, bond dans le futur, la manipulatrice branche une sonde (baguette magique ?) sur une machine et elle passe lentement le bout de la sonde qui se termine en petite spatule (pelle?) métallique sur toutes les zones du visage. Je sens des pulsations, ce sont des micro-courants et des vibrations soniques, qui viennent purifier ma peau, nettoyer en profondeur et donner un coup de pied au c** à mes cellules endormies. La sensation est étonnante mais pas désagréable, je sentais des petits courants électriques traverser mon crâne du front à la nuque et mes dents vibrer (pas de quoi remplacer un détartrage malheureusement…). J’étais assez sceptique sur les effets de ces vibrations soniques, je suis assez proche de St Thomas, j’aime le concret, le tangible et pas la poudre de perlimpinpin futuriste.  Mais je dois admettre qu’une cicatrice d’acné s’est effacée sur la semaine qui a suivi alors qu’elle était rouge et irritée depuis plus d’un mois. Après la sonde, la masseuse a mis des gants métalliques (façon gants de chevalier, époque table ronde) qu’elle a copieusement enduits de sérum hydratant pour conduire le courant sonique. J’avoue, j’étais pas totalement rassurée, c’est assez surprenant au départ, surtout dans la mi-pénombre d’une cabine de massage. L’aspect des gants est très proche des éponges métalliques à récurer donc j’avais une petite inquiétude sur le potentiel irritant. Mais je me suis inquiétée pour rien, les gants sont apposés sur la peau, conduisent des vibrations très douces et relaxantes. Les gants sont apposés sur les zones les plus en besoin, les bords du nez, le pourtour des yeux, les commissures des lèvres pour les lisser, les tonifier et aider la pénétration des actifs hydratants. Et BIM les rides en devenir, on se revoit dans 5 ans !
J’ai aussi le droit à de la luminothérapie qui nourrit les cellules (moi y’a n’a pas compris, donc je répète bêtement) qui m’a presque rendue aveugle. J’ai voulu faire la maligne et j’ai entrouvert ma mirette pour voir si c’était vraiment vraiment lumineux. Ben oui, c’est comme le plat « attention c’est chaud » sur lequel on pose les mains, il est VRAIMENT très chaud et là c’était VRAIMENT très lumineux. J’ai vite refermé mes paupières et réajusté les lunettes anti-UV que la manipulatrice m’avait mises, et même avec ça, c’était un ballet de yaourts sur la banquise (blanc de blanc, tendance aveuglant). Je ne sais pas si mes cellules ont été bien nourries, mais j’avais la peau souple, les joues rebondies et un teint très lumineux. Le teint lumineux naturel qu’on veut toutes (ni le rose cochonnet qui survient après avoir couru derrière le bus, ni le rose poupée russe qui vient d’un usage un peu enthousiaste de blush) et qui irradie de bonne santé, de nuits pleines de beaux rêves et d’une alimentation digne d’un spa.
J’ai promené ma bonne mine pendant toute une semaine et je peux désormais le dire, je fais et je referai des soins du visage !

Cette délicieuse expérience peau neuve, je l’ai faite chez Joé Institut (5 rue Méderic, 75017) un très joli institut à la déco scandinave élégante et chaleureuse. Où l’on peut attendre son soin ou prolonger la relaxation dans un grand fauteuil avec un bon thé / café fait à la minute. Une bonne adresse pour un après-midi cocon pour s’occuper de soi et être au calme. Foncez-y !

Sharing is caring :

Leave a Comment